Calmer ses angoisses de manière créative!

Ah la la! Les angoisses! Levez le doigt si vous n’en avez jamais connues!
J’ai senti l’élan profond de vous partager ce processus totalement improvisé pour calmer mes propres angoisses sur le vif! ça m’a fait de l’effet donc je vous le partage si jamais vous en avez ou en aurez besoin.
Allez, je retourne à mes congés 😅 😂

www.emilyhawkes.fr

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Explorer son féminin et masculin intérieurs de manière fantaisiste!

Processus à la fois profond et amusant pour mettre en images nos deux pôles masculin et féminin intérieurs.

Dans tout le processus, soyez le plus intuitif possible, ne réfléchissez pas. Il n’y a pas de « bonnes » ou « mauvaises » images, ou une bonne manière de faire. Tout ce qui émerge n’est pas « vous » dans votre globalité, mais une partie de vous qui a envie d’être conscientisée et peut-être mise en mouvement vers plus d’harmonie et d’union entre les deux pôles.

Par exemple lorsque j’ai exploré mon collage, je me suis rendue compte que mon pôle féminin (à droite) faisait un peu la tête à mon pôle masculin! Et que ce n’était pas anodin de les avoir mis dans une arène, qu’il y avait peut-être un combat entre mes deux pôles…

Grâce à ce collage fantaisiste, « l’air de rien » en apparence, j’ai pu conscientiser ce qui se passait entre mes deux pôles masculin et féminin en ce moment, pour ensuite aller vers plus d’amour, de douceur et d’harmonie entre ces deux parties de moi.

Tout ceci pour rappeler qu’il n’y a rien de jamais « négatif » dans une création mais plutôt une opportunité de voir ce qui a besoin d’être accueilli, entendu, guéri ou mis en mouvement.

N’oubliez pas non plus de bien vous amuser dans ce processus et ne pas prendre tout ceci trop au sérieux!

Déroulé

  • Trouver un fond/décor intuitivement, le coller.
  • Créer vos personnages masculin et féminin fantaisistes en trouvant des parties de corps improbables à assembler ensemble! Les coller dans ce décor
  • Compléter votre collage en dessin si vous avez envie/besoin. (ici j’ai dessiné l’arène qui manquait derrière le personnage féminin)
  • Si vous avez envie d’arrêter là, c’est ok! Si vous en avez envie d’aller plus loin, voici deux variantes:

Variante 1 (plus légère et créative)

  • Inventez une histoire fantaisiste entre les 2 personnages.

Variante 2 (plus introspectif)

Vous pouvez aller plus en profondeur en explorant ce que ces personnages viennent vous dire. Vous pouvez vous inspirer du déroulé suivant. Faire le processus avec un personnage, puis le même avec l’autre.

  • Pendant 2/3 minutes imaginez que c’est un des deux personnages qui vous parle. Extrait de mon texte en exemple : « Je suis le personnage masculin, je suis le plus fort, j’aime montrer mes muscles et en même temps j’ai des toutes petites jambes qui ont du mal à tenir mon énorme torse! etc. »
  • Puis, pendant 2/3 minutes encore, écrivez ce que votre personnage vous fait ressentir, vos associations d’idées lorsque vous le décrivez etc. Petit extrait de ce que j’ai écrit: « Ce personnage masculin me paraît un peu ridicule, j’ai l’impression qu’il se pavane à montrer ses grands muscles mais qu’il n’y a pas grand chose derrière! Il m’énerve un peu. » Etc.
  • Enfin, pendant encore 2/3 minutes, inspirez-vous de ces questions: « En quoi ce personnage pourrait me parler d’une partie de moi, que cela soit des aspects agréables ou désagréables de lui? » ou « Est-ce que quelque chose dans mon comportement envers moi-même ou envers les autres ressemblerait à ce personnage? Si oui, comment? ». Attention à ne pas vous juger trop sévèrement et d’avoir beaucoup de bienveillance envers vous-même, en vous rappelant que ce collage n’est qu’une petite partie de vous, et que ces personnages ne reflètent pas votre être dans sa globalité!
  • Une fois la série de questions terminée avec un personnage, faites la même chose avec l’autre.
  • Maintenant, pendant 2/3 minutes, imaginez un dialogue entre les deux, avec l’objectif d’aller vers plus de compréhension des besoins de chaque pôle, de communication bienveillante, d’union et d’harmonie entre les deux personnages si jamais il y a disharmonie comme les miens 😉 .
  • Tirez vos conclusions.
  • Quelles seraient les choses à changer en vous dans votre vie concrète pour amener plus d’harmonie entre vos deux pôles en vous mais aussi avec les hommes et les femmes de votre existence?

Bonne exploration de vos deux pôles!

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

De quoi a besoin mon cœur aujourd’hui?

Hello!
Un petit coucou créatif en ce dimanche matin ensoleillé sur le thème : de quoi a besoin mon cœur aujourd’hui?

𝗠𝗮𝘁𝗲́𝗿𝗶𝗲𝗹: (tout est optionnel et adaptable selon votre inspiration et avec ce que vous avez sous la main)
Peinture acrylique (pour le fond)
Papier déco (type origami)
Paire de ciseaux + colle
Stylo tipex ou marquer blanc
Crayons de couleur aquarellable + pinceau.

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Dialogue avec la Déesse de la Créativité

Déesse de la Créativité – Emily Hawkes 2021

Voici un petit processus qui m’a fait beaucoup de bien lorsque j’étais coincée, bloquée, en manque d’inspiration ou que j’avais besoin de conseils, d’encouragements etc. dans mon processus créatif.

Au passage, je vous informe en avant première un tout nouveau stage que j’anime cet été sur ce même thème « Sagesse intérieure et Créativité ». Je n’ai rien mis sur mon site encore mais voici les infos principales:
Dates: 28 et 29 août 2021
Tarif: 150 euros
Lieu: Tonquédec (22)
Uniquement en présentiel car on ira dans la nature 😍 🎨 🌻 🌺 🌼
D’ici la semaine prochaine, j’aurai plus d’infos à vous donner mais n’hésitez pas à exprimer votre intérêt dès à présent par mail si vous souhaitez que je vous en informe en priorité. contact@emilyhawkes.fr

Déroulé

  • Dessinez l’image que vous vous faites de la Déesse (ou Dieu) de la Créativité sur une page de gauche de votre journal.  Alternativement, vous pouvez aussi imprimer une figure symbolique, une image déjà existante qui vous inspire. Je vous en ai mis quelques-unes en exemple ci-dessous.  

Liens pour imprimer ces images: La création de Sonia Koch , « La déesse » de Féminitude, « Creativity » d’Osho Zen Tarot , ma déesse de la Créativité (ma création en haut de cet article)

  • Choisissez un stylo d’une couleur qui vous représente vous et un stylo d’une autre couleur qui représente votre Déesse.
  • Sur la page de droite de votre journal, commencez par exposer votre situation, votre problème, votre blocage etc. Décrivez les émotions que cela vos procure.Ex. « J’ai très envie de créer mais je ne sais pas pourquoi, je procrastine, je  remets ce moment créatif avec moi-même toujours à plus tard et j’arrive en fin de journée, trop fatiguée pour ouvrir mon journal et me déposer dedans » , ou « A chaque fois que j’ouvre mon journal sur une page blanche, j’ai une vague d’angoisse qui m’envahit, et ce temps créatif avec moi-même qui est sensé être agréable devient un moment pénible ».
  • Quand vous avez bien fait le tour du problème, posez des questions à votre Déesse. Ex. « Comment pourrais-tu me guider dans ce blocage ? », « Que me conseilles-tu pour dépasser ce frein ? », « Que ferais-tu à ma place si tu ressentais ces émotions ? », « Comment retrouver mon inspiration ? », « Quelles pistes me suggères-tu pour avancer dans ce projet ? », « Que me conseilles-tu comme petit pas à faire pour dépasser ceci ou cela ? ». 
  • Privilégiez les questions « ouvertes », des questions qui permettent une réponse élaborée, nuancée. Ce qui veut dire d’éviter les questions où l’on ne peut répondre que par « oui » ou « non » commençant par « est-ce que… ? » par exemple, ou « dois-je… ? » etc.
  • N’hésitez pas à rebondir par rapport à ce que la Déesse vous répond et d’utiliser autant de fois que vous voulez le « oui, mais… » si vous la trouvez trop abstraite dans ses réponses, qu’elle donne des réponses « trop faciles », ou que vous ressentez un sentiment d’insatisfaction lorsqu’elle vous répond. Elle aime le défi, c’est la déesse de la Créativité non ? Haha !

Ex. « Tu me dis qu’il suffit de respirer devant ma page blanche, mais ça ne marche pas, j’ai essayé plusieurs fois et je bloque tout pareil ! Qu’est-ce qui ne va pas ? Que me conseilles-tu d’autre ?». ou bien  « Tu me dis « il faut avoir confiance en toi », c’est facile à dire ! J’ai besoin que tu sois plus précise pour me dire comment concrètement je peux développer ma confiance en moi. »

Attention au mental et au juge intérieur

Ces deux-là adorent s’immiscer dans ces dialogues. Comment les repérer ?

Si c’est le mental, ce que vous écrivez vous paraîtra un peu superficiel, ça fait peu d’impact dans les ressentis, dans le corps et le cœur. C’est comme si ça restait un peu « dans la tête ». Si c’est bien votre mental qui parle, ne vous arrêtez pas d’écrire, ne vous jugez pas, c’est souvent la première « couche » qu’il faut traverser avant de toucher des parties plus profondes.

Si c’est le juge intérieur, ses « il faut que… » ou « tu dois/tu devrais… » créent un effet plombant, on se sent nul, tout petit etc. Si c’est lui, écrivez simplement « juge intérieur, je te vois !!! ». Mettez votre conscience dans le coeur, dans un espace d’amour pour vous-même et imaginez « Que vous dirait l’Amour et la Bienveillance incarnés par cette figure symbolique qu’est cette déesse? Que vous dirait l’Amour inconditionnel? » Quand les réponses viennent de l’amour, on se sent boosté, on se sent plus léger, plus serein avec des émotions à vibrations élevées.

Quand vous avez fini votre dialogue

  • Soulignez les mots et phrases importants et écrivez une petite phrase de synthèse pour terminer.
  • Écrivez également quel serait le petit pas que vous pourriez faire par rapport aux réponses que vous a donné votre Déesse.

Je vous souhaite une belle rencontre avec votre Déesse de la Créativité!

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Je suis moi et c’est bien suffisant!

Vous avez envie de vous « foutre la paix » un peu et juste prendre un moment pour vous? Voici un petit processus créatif pour vous qui m’a fait le plus grand bien!

L’objectif c’est de se lâcher la grappe un peu si jamais vous êtes du genre à vous mettre la pression 😅. (bienvenu au club si c’est le cas!)

J’appelle ce processus « l’art du moche et du n’importe quoi ! ».
C’est tout un programme, je dirai même c’est toute une déprogrammation ! 🙃

Deux options…

1) Soit vous faites votre propre « n’importe quoi », prenez tout ce que vous avez sous la main, attrapez du matériel de création que vous n’utilisez jamais, fouillez dans vos poubelles si il n’y a pas un truc à coller, gribouillez, faites des tâches, patouillez etc.

2) Soit vous suivez mon « n’importe quoi » pour vous donner l’élan si vous vous sentez bloqué devant tant de possibles ! Suivez votre élan créatif, ce déroulé est juste pour vous lancer.

  • Prenez une feuille de type aquarelle/mixed media ou un peu épaisse au format que vous souhaitez (ici c’était environ 15cmx20cm)
  • Remplissez la page de tâches de peinture (aquarelle, acrylique peu importe), séchez au sèche-cheveux.
  • Écrivez de manière sauvage, expressive, non linéaire votre phrase-mantra (ici c’est à l’encre acrylique blanche et au pinceau, je sais, ça ne se voit plus 😅) . Ça peut être ma phrase-mantra ou toute autre phrase dans la famille « je me fous la paix », ex « Je suis comme je suis », « Je suis et c’est assez » etc.! Ce qui compte c’est que cette phrase vous amène du lâcher prise, une détente dans votre corps
  • Collez un fil, ruban ou autre (j’ai utilisé du médium acrylique pour que ça se colle bien et accéléré le séchage au sèche-cheveux, mais si vous n’avez pas ça, faites avec les moyens du bord)
  • Découpez des formes dans du papier recyclé ou des chutes d’anciens dessins, pages de vieux livres (ici un losange découpé dans un vieux livre écrit en hindi)
  • Faites des « sploutch » d’encres. Laissez les gouttelettes telles quelles, soufflez dessus avec ou sans paille, et/ou vaporisez de l’eau sur les gouttes avec un vaporisateur d’eau si vous avez ça.
  • Gribouillez des trucs et des bidules au stylo bille
  • Feuilletez vos vieux magazines, laissez une image venir à vous qui pourrait représenter la phrase que vous avez choisie. Pour ne pas vous perdre dans vos magazines, mettez le minuteur à 5 min maxi. Collez l’image même si vous ne comprenez pas pourquoi vous avez choisi cette image et que vous ne faites pas tout de suite le lien avec votre phrase, ce n’est pas grave. Peut-être qu’un sens émergera par la suite.
  • Si vous avez envie, peaufinez, complétez, ajustez les éléments de votre création.
  • Au marker noir (ici du posca noir 0,7), écrivez votre phrase-mantra.

Et surtout…

Ne vous préoccupez pas du résultat, si votre mental vous dit « c’est moche, c’est nul, c’est ridicule », dites-lui « et alors ! ».
Rappelez-vous que ce qui se passe pendant le processus créatif, les enseignements, les prises de conscience, la joie de créer, les surprises, le temps que vous vous donnez pour vous et votre enfant intérieur, la découverte, l’exploration des matières, les ressentis, les associations d’idées et j’en passe… tout ça est aussi important voire plus important que de faire quelque chose de joli.
Quand vous trouvez ça joli, c’est juste la cerise sur le gâteau, donc n’oubliez pas de savourer le gâteau !

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Trouver le courage en soi

Wow! un mois d’avril pas comme les autres…

  Ce mois d’avril, j’ai vécu un passage professionnel assez incroyable marqué par mon invitation au Sommet Virtuel d’art-thérapie francophone organisé par Alice Albertini. 5 jours intenses en ateliers, conférences et échanges et partages extrêmement riches.

Ce fut un évènement extraordinaire, une première dans la genre, avec des intervenants de tous courants, expériences, parcours, pays différents.
Aussi enthousiaste j’étais à l’idée de faire ce sommet, aussi puissantes mes peurs les plus viscérales sont remontées à la surface les semaines et surtout les jours qui ont précédés l’évènement.

Peur de ne pas être à la hauteur, peur d’être un imposteur, peur de ne pas être à ma place, peur d’être nulle, peur de dire n’importe quoi, peur de m’exposer, peur d’être critiquée, jugée, discréditée. Même la peur de réussir, je ne la connaissais pas celle-là! Haha!

 «La peur est aussi profonde que l’esprit ne le permet.»

Proverbe Japonais

Pourquoi je vous partage cette expérience?


Parce que la traversée de mes peurs a été une véritable initiation, une exploration dans mes tripes, de mes croyances les plus négatives, profondes et limitantes sur moi-même…
Parce que grâce à l’art-thérapie que j’ai pratiqué sur moi ces dernières semaines, j’ai pu expérimenter encore une fois sa puissance pour traverser mes peurs et vivre mes interventions avec joie et légèreté! 

Bref, j’avais envie de vous partager un de mes « trucs » qui m’a aidé pour dépasser mes peurs.

Mon allié pour me donner du courage!

Vous voyez ce petit galet avec un lion dessiné dessus?
Et bien ce lion a été mon allié pendant mes interventions à côté de moi ou dans ma main pour m’inspirer le courage et la force et ne pas me laisser envahir par le trac. Maintenant, j’ai mis ce galet à côté d’une plante qui a besoin de force! Je vous dirai si ça a marché, haha!

  • Choisir un support lisse
  • Mettez une couche de peinture acrylique (ici du gesso blanc)
  • Avec un marqueur (ici un Posca noir 0.7) dessinez un symbole qui vous inspire le courage, la force, ou tout autre chose dont vous avez besoin. C’est aussi possible d’écrire simplement le mot.
  • Portez le dans la poche, dans la main dans la situation qui vous amène de l’anxiété.

Voici le témoignage d’une maman (avec son autorisation) qui a fait ça avec son fils, ça m’a tellement touché que j’avais envie de vous le partager…

« Suite à ton mail après le sommet d’art thérapie sur le tuto mon allié de courage, j’ai créé le mien. Mon fils de 4ans ayant vu cela, en voulait également un. Alors il à créé le sien. Il ne se sépare plus de son galet. Il dort même avec. Résultat il n’a plus peur du noir, prends son courage à deux main (ou du moin dans une main, vu la taille du galet 😜) et dès qu’il se sent en insécurité il le prend. Et quand quelque chose le fait vraiment trop peur et qu’il estime que son galet n’est pas assez puissant il prend le mien. Bref c’est trop mignon, ça fonctionne du coup super bien pour lui et j’avais juste envie de te partager ce que je ressens. Vive l’art thérapie ! 

Emmauelle

Emmanuelle

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Identifier mes besoins et mes envies en collage

1- Pendant 10 minutes, faites une récolte d’images qui vous font du bien.

2- Collez ces images sur une page de votre journal comme cela vous plaît.

3- En vous inspirant des images choisies, écrivez les besoins /envies du moment. (ici au stylo gel blanc pour que ça ressorte de mon fond). (ex. Besoin de nature, besoin de m’évader, besoin de grands espaces, besoin d’arbres etc.)

4- Sur une nouvelle page, écrivez vos réflexions, prises de conscience, surprises, etc.

5- Quel serait votre petit pas pour répondre concrètement à l’un de vos besoins ?

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

L’art-thérapie, c’est quoi? Emily nous raconte, interviewée par Marine

Voici un interview avec la douce Marine, voici comment elle présente notre interview:

 » L’art-thérapie c’est quoi ? À quoi ça sert ? À qui s’est destiné ? Est-ce que c’est réservé aux personnes créatives ? Et puis, on a aussi discuté de recherche de sens, de trouver sa place dans le monde, du long chemin qui l’a finalement menée à cette découverte de l’art-thérapie. C’était passionnant, j’espère que ça te plaira autant qu’à moi, et puis que tu aura envie, peut-être, d’aller explorer les possibilités qu’offrent l’art-thérapie ! »

Les images au service de notre intuition…

Matériel/préparation

  • Une question que vous aimeriez poser à votre intuition !
  • Quelques vieux magazines
  • Un carnet à pages blanches A4 ou quelques feuilles blanches de type imprimante
  • Une feuille un peu plus épaisse (un peu cartonnée)
  • Votre matériel à dessin préféré (feutres, pastels sec, pastels gras, crayons de couleurs etc.)
  • Une paire de ciseaux + colle
  • Option : du fil et une perforatrice

Pour plus d’infos sur le « pack intuition » (12 ateliers pour développer son intuition): https://ensembleversunmondemeilleur.c…

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Le portrait chinois de 2020

Si 2020 était un paysage…

Le dernier tuto de l’année ! Le portrait chinois de 2020. En ce dernier jour de 2020, je vous partage ce que je suis en train de faire et comme je trouve le processus assez puissant, je ne peux pas le garder que pour moi!

1) » si 2020 était un paysage… » : dans vos vieux magazines, laissez vous happer par le premier paysage qui vous évoque 2020. Collez-le dans votre journal et écrivez pendant 5 à 10 min autour du thème « si 2020 était un paysage ce serait…..parce que.. ». Développez ce que ce paysage vous évoque, les ressentis, émotions, associations d’idées… pendant 5 à 10 min en écriture lisible ou illisible comme vous le souhaitez. Ensuite sur cette même page ou la page suivante écrivez les mots/idées clefs de ce que vous avez écrit. Décorez la page à votre guise si vous le souhaitez.2) Même processus avec des thèmes de votre choix comme un animal, un objet, un mot, un archétype, une planète, un arcane de Tarot, un son, une chanson, une odeur, un livre, une couleur, une émotion, une fleur, etc etc etc. La liste est infinie !! Faites autant de pages que vous voulez (j’en ai fait 2 pour le moment, j’arrêterai quand je serai fatiguée ou saturée)

Si 2020 était un animal…

3) Récoltez tous les mots/phrases/idées clefs pour faire un petit poème synthèse de votre année et décorez librement la page en couleurs etc.4) Bouclez en écrivant vos réflexions, prises de conscience, liens… Je vous souhaite un merveilleux réveillon et une année 2021 en lien avec votre être profond riche en connexions avec votre âme créative. Je vous embrasse de tout mon cœur les amis ! Bon passage !

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Se libérer des interdits: contacter le rebelle intérieur

On porte tous des interdits conscients ou inconscients qui nous viennent de notre histoire personnelle ou bien hérités du milieu socio-culturel dans lequel nous baignons. Bien que des interdits soient indispensables à notre bon fonctionnement et à celui de la société, il y en a d’autres qui parfois nous bloquent dans notre épanouissement.

Et pour sortir de ceux-là, notre petit rebelle intérieur peut être d’une grande aide !

Je vous présente ci-dessous un exemple fictif à partir de l’interdit de dire « non »!

J’ai décrit ce tuto en compagnie de la pétillante Laura dans un interview improvisé sur Facebook autour du thème « La puissance de la femme créative et créatrice »! Le tuto se trouve à environ 28min10. Sinon, en déroulant cette page, je vous ai écrit le processus pas à pas.

https://www.facebook.com/lauranathaliek/videos/496304481348757/

Partie 1: L’état des lieux

  • Identifiez un interdit qui vous pose problème. (dans mon exemple, c’est l’interdit de dire « non »). Voici une petite liste non-exhaustive pour vous donner des idées: interdit d’être soi / interdit de s’exprimer ou d’exprimer ses opinions / interdit d’être sensible / interdit de réussir – d’échouer / interdit de se distinguer / interdit d’être féminine / interdit de ne pas savoir / interdit d’être intelligent etc.
  • Identifiez une situation précise dans laquelle cette interdiction de manifeste. Notez-là en haut d’une page de gauche dans votre journal/carnet.
  • Tracez un cercle, dedans, représentez-vous d’une manière sommaire la manière dont vous vous sentez avec cette interdiction. (dans mon exemple, je me sens comme une petite fille)
  • Éventuellement, écrivez à côté des bulles de ce que ce personnage entend. (dans l’exemple, la petite fille entend des adultes lui dire « fais-ci, fais-ça!)
  • Écrivez autour du personnage vous représentant comment il se sent, de quoi il a peur, quels sont les ressentis, sensations dans le corps etc. ex. « J’ai peur du jugement des autres, j’ai une boule dans la gorge, ma voix dit « oui », alors que mon coeur dit « non » « .

Partie 2: Activer le rebelle intérieur à l’aide d’une figure symbolique

  • Imprimez (ou dessinez) une figure symbolique qui représente quelqu’un qui est libre de l’interdiction que vous vivez. Un personnage avec l’énergie du rebelle. Cela peut être quelqu’un qui a existé réellement ou quelqu’un de fictif d’un roman, d’un dessin animé etc.! Dans mon exemple, Frida Kahlo représente une femme qui ose dire non, qui ose s’affirmer.
  • Collez-là en haut de votre page de droite. Imaginez que cette figure symbolique a un message pour vous. Qu’est-ce qu’elle vous conseille pour vous libérer de votre interdit? Imaginez que cette figure symbolique va être derrière vous pour vous aider à vous libérer de votre interdit.
  • Tracez un cercle et représentez-vous en vous imaginant incarner l’énergie de cette figure symbolique. Comment est votre personnage vous représentant cette fois-ci?
  • Écrivez à côté, « Je m’autorise… », « J’ose… », « J’ai le droit de… » ou toute autre affirmation positive pour contrer l’interdit.
  • Si ça vous aide, utilisez la puissance du « J’m’en fous! » que vous pouvez inscrire dans votre cercle et activer encore plus ce rebelle intérieur!
  • Écrivez vos réflexions, prises de conscience, vos ressentis après avoir fait ce processus sur la même page ou la suivante.
  • Pour aller plus loin: sur un post-it, notez quel serait le prochain petit acte rebelle que vous pourriez mettre en place pour contrer cet interdit.
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Mes coups de pouce créatifs pour mieux traverser cette période

« S’apaiser dans son Journal Créatif quand on a le moral dans les chaussettes », programme gratuit pendant tout le temps du confinement saison 2. Voici le lien: https://www.emilyhawkes.fr/produit/quand-on-a-le-moral-dans-les-chaussettes/

Mon défi 30 jours: https://www.facebook.com/watch/2271124923026425/2074053749279499 (bientôt sur mon site ici: https://www.emilyhawkes.fr/programmes-en-ligne/)

Sur le pouvoir des pensées et de l’intention: interview de Joe Dispenza et Lilou Macé: Partie 1: https://youtu.be/QWnOtt3oIgM Partie 2: https://youtu.be/nk_Pl90UmNU

« Le mandala de mon monde idéal »: Le tuto qui pourrait aller avec la vision de Joe Dispenza: : https://youtu.be/KNZKh0U2cP4


Les méditations guidées de Christophe André: https://youtu.be/4ydIacTww90
https://www.emilyhawkes.fr/

L’atelier d’Emily: mon groupe Facebook privé: https://www.facebook.com/groups/322290321850600/

Je n’ai pas d’inspiration!! Tuto en 5 min

Vous avez envie de créer….mais rien ne vient…vous n’êtes pas inspiré? Vous vous sentez bloqué, dans l’inertie? Et bien c’est l’occasion de s’inspirer de la non-inspiration! 🤪

  • Sur une page vierge de votre journal, écrivez de manière désordonnée, de manière expressive, illisible toute votre non-inspiration et les ressentis qui vont avec.
    Ex « Je ne suis pas inspirée, je suis frustrée, j’en ai mar, je n’ai aucune idée, rien ne me vient, je n’ai aucune d’imagination, c’est pénible cet état, ça m’énèèèèèrve! aghhhhhhh! etc. »
  • Faites des tâches d’encre ou d’aquarelle avec les couleurs qui vous évoquent cet état par-dessus.
  • En regardant votre page, prenez un temps pour vous remercier et pour reconnaître que vous avez réussi à vous mettre en action. Et si le mental vient vous dire que c’est moche et que ça ne sert à rien, rappelez-lui que ce n’était pas l’objectif de cette page!
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Je m’aime quand même…

Même si….je m’aime quand même…
  • Choisissez une couleur pour faire votre fond.(ici de la peinture acrylique)
  • Prenez la couleur complémentaire au fond (ici turquoise). Pour trouver la complémentaire, regardez sur un cercle chromatique, c’est la couleur qui est pile en face. (image de cercle chromatique: ttps://images.app.goo.gl/Fo7vZSuTUi9xz5Zd7)
  • Une fois le fond sec, utilisez un pochoir à motifs qui vous plaît (si vous avez ça) et remplissez votre fond de ces motifs avec votre couleur complémentaire à l’acrylique et un pinceau à poils durs. Une alternative : avec un marqueur acrylique (ex. Posca), faites vous-même vos motifs décoratifs pour le fond. Laissez sécher.
  • Imprimez un dessin d’un personnage qui se fait un « auto-câlin » (ou faites-le vous-même si vous le souhaitez), vous pouvez imprimer le mien ici : https://www.emilyhawkes.fr/wp-content/uploads/2020/10/Epson_10192020_184159.jpg  ( sinon cherchez sur google images ou pinterest « self hug » pour d’autres images) .
  • Découpez et collez ce personnage qui se fait un « auto-câlin » sur votre fond.
  • Remplissez le personnage de la couleur complémentaire. Cerner le contour du personnage avec une couleur plus foncé pour le faire ressortir du fond. (ici avec un crayon graphite aquarellable).
  • Là où vous le souhaitez (ici dans ses cheveux), écrivez de manière spontanée tout ce qui vous déplaît chez vous en ce moment en vous inspirant de cette phrase : « Même si …(ce qui vous déplaît chez vous en ce moment)…, je m’aime quand même. ». (ici j’ai utilisé un stylo gel doré)
  • Exemples de phrases : « Même si je trouve mon dessin moche, je m’aime quand même », « Même si j’ai raté ceci ou cela, je m’aime quand même. », « Même si je me trouve grognon aujourd’hui, je m’aime quand même. », etc.

Voilà! j’espère que ce processus vous a plu et vous a apporté un moment d’amour inconditionnel envers vous-même 🙂

Si vous avez envie d’aller plus loin, j’ai crée un programme en ligne sur le thème « Le Carnet de l’Amour de Soi », dont voici la présentation.

Plus d’infos ici: https://www.emilyhawkes.fr/programmes-en-ligne/intro-le-carnet-de-lamour-de-soi/overview-le-carnet-de-lamour-de-soi/

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Explorer les jeux de tirage de cartes dans son Journal Créatif

Un petit tuto créatif pour aller plus loin dans les tirages de cartes!

Je vous fais découvrir le jeu d’une artiste-illustratrice de mon coin, Gwen Guegan, avec son tout nouveau jeu « Trait pour trait ».

Si vous voulez lui donner un coup de pouce dans sa campagne de financement pour qu’elle puisse l’éditer, voici le lien: https://fr.ulule.com/trait-pour-trait/coming-soon/

Si vous voulez aller plus loin, voici mes ateliers/programmes en ligne: https://www.emilyhawkes.fr/programmes-en-ligne/

Ma chaîne Youtube: https://www.youtube.com/…/UCezSeQviWNf3GviQEqW_z3A/videos

Mon défi 30 jours gratuit: https://www.facebook.com/watch/2271124923026425/2074053749279499 (il faut copier-coller l’adresse apparemment pour que ça marche)

Mon groupe Facebook privé de partage de créations issus des mes tutos: https://www.facebook.com/groups/322290321850600/

A bientôt amis de la Créativité!

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Etiquettes : ,

Mon intention du jour…

Bonjour amis de la Créativité!

Et vous quelle est votre intention du jour?

Processus:

  • Choisir un fond avec une ou des couleurs qui évoquent votre intention. (ici peinture acrylique bleue)
  • Coller des images, motifs qui représentent votre intention.
  • Coller un papier qui contraste avec le fond pour écrire au markeur votre/vos intention(s) de la journée dessus. (ici j’ai utilisé du papier de soie orange et un stylo Tipex blanc pour écrire mes intentions)
  • Mettre votre journal/création en évidence pour la journée. (sur votre bureau par exemple)

Et voilà! Je souhaite que vos belles intentions imprègnent votre journée !

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Etiquettes :

Se régénérer grâce au pouvoir des couleurs

🥱Un petit coup de mou ? Voici un petit processus qui pourrait vous faire du bien et vous régénérer grâce au pouvoir des couleurs en s’inspirant du système des chakras en activant le chakra racine.

📄Voici un pdf dans lequel j’ai fait un résumé de chaque chakra et notamment le chakra racine : https://www.emilyhawkes.fr/wp-content/uploads/2020/08/Résumé-7-chakras-Emily-Hawkes.pdf

👩‍🏫 Notre chakra racine se nourrit des énergies terrestres pour ensuite nourrir notre corps physique. Il se situe au niveau du périnée entre l’anus et les organes génitaux. Sa couleur est le rouge.
Bien-sûr, adaptez l’exercice en fonction de vos envies et de votre vision du corps humain.

🌟Dessinez une silhouette vous représentant (pas besoin de faire quelque chose de compliqué, un simple « bonhomme pain d’épices » peut faire l’affaire ! Sinon en tapant « « silhouette corps humain » dans Google images, vous en trouverez plein à imprimer. Rappelez-vous, ce qui compte avant tout c’est le bien que ça vous fait, pas de faire une œuvre d’art 😉)

🌟Imaginez que vous activez votre chakra racine en faisant des « jets » de couleur qui partent de la terre et qui passent par ce premier chakra pour remplir petit à petit tout le corps de la silhouette et même au-delà des limites du corps. (c’est aussi possible de démarrer ces jets à partir du chakra racine). Choisissez des couleurs qui vous inspirent la vitalité. En le faisant, essayez de ressentir ce jaillissement d’énergie en vous. Si c’est compliqué, ayez simplement l’intention et nourrissez-vous du plaisir de remplir petit à petit cette silhouette avec ces couleurs chaudes. Personnellement, j’avais envie de rajouter de l’orange et du jaune au rouge du chakra.

🌟 Écrivez des phrases inspirantes du genre « « J’active mon énergie de vie», « Je laisse l’énergie de vie circuler en moi » etc.

🌟 A la fin, installez-vous confortablement devant votre création, assis, les pieds bien ancrés au sol, les mains sur les genoux ou posées sur la table, le dos bien droit. Tout en regardant votre création, ouvrez-vous à l’énergie de vie est qui là en toute chose et laissez-la circuler en vous, tout en vous inspirant de votre dessin.

🤩 Ça m’a remis un coup de peps ! Et vous ?

🧘‍♀️ Étant une pratiquante de yoga depuis que j’ai 20 ans, le système des chakras est une vision du corps humain qui me parle beaucoup. En 2018, j’ai eu l’élan de faire un programme en ligne qui fait le lien entre cette grille de lecture du corps humain et le Journal Créatif. « Un voyage créatif à travers les chakras » était né avec 20 tutos en vidéos ! Si ça vous donne envie d’aller plus loin, voici toutes les infos sur ce programme: https://ensembleversunmondemeilleur.com/eh-pdv-voyage-creatif-a-travers-les-chakras-prix-boutique/?ref=30

Bonne régénérescence colorée les amis!

« Il faut que… » vs. « J’ai envie de… »: vous connaissez?

Voici un processus créatif pour amener de l’équilibre entre ces deux petites voix en nous!

Spécialement approprié aux perfectionnistes et/ou aux personnes qui remettent toujours à plus tard leurs envies et besoins!(j’en fais partie 😉 )
 
Les liens pour les docs dans la vidéo:

L’arcane XX Le jugement (du jeu de Camoin/Jodorowsky)

La boussole

Si vous avez envie d’aller plus loin: https://www.emilyhawkes.fr/programmes-en-ligne/
Pour partager vos créations dans mon groupe Facebook privé « L’atelier d’Emily« 
 
 
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Recevez votre cadeau !

Initiez-vous au Journal Créatif depuis chez vous, grâce à mon E-Book

« Lâcher-prise en 6 exercices »

+ 3 vidéos sur cette thématique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies qui nous permettent de vous proposer une meilleure exprécience. En savoir plus

X