Blog

Des tutos gratuits pour vous initier à l’art-thérapie et au Journal Créatif.

Quand on se lève du mauvais pied…

dav

Je vous partage un petit processus fait dernièrement si jamais ça vous inspire !
Je m’étais levée du mauvais pied 🥴, fatiguée et un peu patraque. Je tire une carte du jeu « pour vivre les accords toltèques » et je tombe sur…
 » Je fais mieux quand mon corps est joyeux. Où est-ce que j’en suis aujourd’hui et de quoi suis-je capable pour rester douce avec moi-même ? » (merci la synchronicité 😅)
Je suis partie en écriture spontanée pendant 5 min en débutant ma phrase :
« Aujourd’hui, pour rester douce avec moi-même je… »
Puis j’ai trouvé la première image qui m’inspirait ce dont j’avais besoin aujourd’hui.
Et hop, en 10 minutes, je me sens beaucoup plus légère et joyeuse tout en respectant mon niveau d’énergie de la journée 😅
Vive la créativité ❤️

Rituel de passage de manière créative

J’avais envie de vous partager la page de mon journal qui marque la fin de mes accompagnements en individuel. Depuis 2021, j’ai une nouvelle casquette de formatrice et l’année dernière, je sentais que je touchais mes limites en ce qui concerne le jonglage de casquettes !

Ce mois de mars, je terminais mes derniers accompagnements après un beau cycle de 9 ans dans ce rôle-là. Chaque personne que j’ai accompagnée m’a apporté un petit supplément d’âme. Ce fut un moment émouvant de clôturer cet aspect-là de mon activité et de souhaiter bon vent à toutes celles qui j’accompagnais depuis un moment. Je suis infiniment reconnaissante d’avoir croisée toutes ces belles personnes pendant ces 9 années, que cela soit simplement pour une séance ponctuelle ou un suivi régulier. Si vous êtes l’une d’entre elles et que vous lisez ces lignes, je vous dis un grand MERCI du fond cœur et cette page de mon journal vous est dédié. 🙂

J’arrête mes accompagnements en individuel mais je continue avec grande joie et une énergie renouvelée mes stages que je souhaite multiplier en 2024, ainsi que mes formations co-animées avec Cécile Bertrand au sein du Cercle de Compétences. Je continue également en tant qu’adjointe à la formation au sein de l’équipe d’Anne-Marie Jobin dans le Centre de Formation en Journal Créatif.

Je sens aussi que lartiste en moi pousse à la porte et aimerait prendre sa place mais c’est trop tôt pour en parler ! 😉 J’ai quand même crée ma page Facebook et Instagram que je dois alimenter bientôt. N’hésitez pas à aller vous y abonner si vous souhaitez voir bientôt mes différentes créations actuelles ou passées.

    Voici le processus de ma page si vous souhaitez l’adapter à un passage que vous vivez :

    • Faites un fond qui vous plaît (ici, j’ai utilisé un papier à collage que j’ai fait avec mon Gelli plate)
    • Faites un ou plusieurs ballons de ce que vous lâchez. (ici, j’ai fait mes ballons à la peinture acrylique). Si vous le souhaitez, notez dans les ballons ce que vous lâchez.
    • Vous représenter. N’hésitez pas à imprimer une image d’internet d’un personnage qui lâche un ballon si vous vous sentez limité en dessin. L’image de « la petite fille au ballon » de Banksy peut vous inspirer. Par exemple, imprimez cette image ou une autre et personnifiez-la (c’est-à-dire dessinez-lui des lunettes si vous en avez, gardez que l’essentiel de sa posture et dessinez le reste etc.). Ici, j’ai utilisé la peinture acrylique et j’ai fait la robe avec du papier déco.
    • Pour terminer, écrivez un merci ou une phrase de gratitude. Ici, j’ai collé des lettres découpées dans des magazines.

    J’espère que cela vous inspire! A bientôt!

    Faire son bilan 2022 sans (trop) se prendre la tête!

    Ayant été très productive cette année avec une pile de carnets impressionnante, pour ne pas être découragée à faire mon bilan 2022, j’ai fait un processus en 3 parties pour amener plus de spontanéité, de légèreté et d’intuition! En espérant que cela vous inspire! En vous souhaitant de belles fêtes de fin d’année!

    Comme énoncé dans la vidéo pour la partie 2, voici quelques débuts de phrases pour vous inspirer dans votre dialogue avec les 2 personnages fantaisistes: (le « il/elle » se réfère à vous ). Adaptez, modifiez, ajustez selon vos inspirations. N’hésitez pas à posez la question « et toi? » ou « qu’en penses-tu? » au 2ème personnage pour avoir éventuellement une autre réponse.

    • Quelle année (votre nom) vient de passer! (ou toute autre phrase d’introduction qui vous inspire). Il/elle a…et…puis…et encore etc.
    • Il/elle a développé (telle force, qualité, compétence, ressource etc.) Avec cet évènement/situation/expérience, il/elle a développé/appris/su…
    • La chose la plus importante pour il/elle cette année, ça a été…
    • Quand je vois son année passée, la première image qui me vient c’est…et toi?
    • La chose/personne/situation/évènement la plus aidant/nourrissant/ressourçant pour il/elle cette année a été…et…et…parce que…
    • Ce qui a été le plus grand source d’apaisement/bien-être/détente etc. pour il/elle a été…. car… Il/elle peut vraiment être fier de…(nommer un ou plusieurs défis relevés), cela révèle d’il/elle…(forces, qualités, ressources, compétences).
    • En regardant son année passée, les 3 mots qui me viennent sont….Et toi?
    • En regardant ses actions de son année passée, les valeurs que je perçois chez il/elle sont…ex. respect, entraide, tolérance, solidarité, bienveillance, empathie, honnêteté, liberté, authenticité, joie, discipline, maîtrise de soi, famille, intégrité, cohérence, gratitude etc. (petite liste ici : https://www.unevieextraordinaire.com/… )
    • Si j’étais à sa place, si il y avait une chose que je retiendrai de 2022 ce serait…

    Pour les personnes ayant vécu des épreuves difficiles cette année, quelques débuts de phrases pour vous inspirer si nécessaire: Il/elle a vécu/vit encore telle épreuve/telle situation difficile.

    • Malgré ce qu’il/elle a vécu, il/elle peut être fier d’avoir pu…
    • Il/elle pensait ne pas être capable de surmonter/affronter ceci ou cela et pourtant…Cela montre/cela vient révéler de lui/d’elle…(telle force/qualité/ressources etc.) et…et encore…
    • Avec cette épreuve, il/elle a appris/est en train de réaliser/d’apprendre…
    • Ce qui lui a permis/permet de tenir debout quand c’était dur/quand c’est dur c’est…et…et encore…
    • Il/elle a pu s’appuyer sur…( personnes, activités, ressources intérieures ou extérieures etc. ) car… Ce qui lui a permis de supporter l’insupportable était/est… parce que..
    • Les personnes inspirantes (que vous connaissez ou non) qui lui ont donné la force de continuer cette année sont…parce que…
    • Dans son entourage, les personnes ressources pour il/elle qui lui sont précieuses sont…parce que… (cela peut être des animaux également).
    • Si il/elle était devant moi, du fond de mon cœur je lui dirai (laissez venir un message aidant, encourageant, rempli de bienveillance de l’un de vos personnages) et toi que lui dirais-tu? (laissez l’autre personne dire son message plein d’amour et de bienveillance).

    Petit saut dans son journal pour se faire du bien (3)

    Nouveau cahier ! J’aime bien les démarrer avec une citation qui m’inspire.

    Voici celle qui m’accompagnera cette fois-ci. J’ajoute quelques couleurs qui me font du bien tout écoutant un podcast intéressant. Rien de tel pour terminer avec le plus de douceur possible cette période particulière! Quelles sont les citations qui vous inspirent en ce moment ?

    😅À bientôt ❤️❤️❤️

    Petit saut dans son journal pour se faire du bien (2)

    Un petit tour dans mon journal : la phrase qui me booste ces jours-ci ! 🌟🌈🔥

    Et vous, ce serait quoi votre phrase du jour ou du moment qui vous booste ? (ou votre phrase « alliée » si le mot « booster » ne vous parle pas)

    Dans vos vieux magazines, livres à collage, banque à images, laissez venir à vous une image qui pourrait représenter votre phrase du moment. Et hop, vous voilà remplies de bonnes vibrations pour la journée ! Oh yeah! 🎉

    Ps : Ici, la création est de l’artiste Hulya Ozdemir « Lost in the moment », qui m’a bien inspirée. Je pense que je vais faire « parler » la femme pour voir ce qu’elle a à me dire 😅

    Petit saut dans son journal pour se faire du bien (1)

    Parfois, un petit tour dans mon journal, c’est tout simplement ça !

    Je pose des couleurs, formes, lignes que j’aime de manière libre, spontanée et intuitive (ici des pastels aquarellables.). Un mot qui me fait du bien. Et hop ! En rien de temps, je me relie à moi-même et à ma créativité… Et ça fait du bien 🤩

    Ménage de printemps intérieur – Le détachement

    Un processus créatif simple et ludique pour accompagner l’énergie du printemps!

    Mes stages d’été:

    Mes programmes en ligne: https://www.emilyhawkes.fr/programmes-en-ligne/

    « Garder l’équilibre »


    – (optionnel) Faites un fond de couleur dans votre carnet ou sur une feuille libre (ici j’ai fait un fond avec de la gouache rouge et jaune)
    – Dessinez un équilibriste (ou imprimez une image d’un équilibriste d’internet. Voici une de mes créations sur le thème si elle vous inspire pour l’imprimer : « Femme funambule » )
    – Écrivez lentement, de manière décorative si vous le souhaitez « gardez l’équilibre »
    – En bas, écrivez de manière lisible ou illisible en complétant ce début de phrase « Garder l’équilibre… » ou « je garde l’équilibre… ». Pensez aux différents domaines de votre vie, de votre être, de vos relations, de votre relation au monde, etc.
    – Cherchez dans un magazine un mot (ou groupe de mots) qui vous inspire et collez-le sur votre création.
    – Sur cette même page ou une page suivante, écrivez vos réflexions, conclusions, prises de conscience, intuitions ainsi qu’une petite action à poser pour aujourd’hui ou les jours qui viennent pour garder votre équilibre.

    Je vous partage par la même occasion un texte inspirant sur ce thème, merci à Sandra Moine de m’avoir donnée l’autorisation de vous partager son écrit:

    « Sur son fil, le funambule quitte la terre, s’évade dans les airs. Le vide ne l’effraie pas. Il aiguise ses sens et le galvanise. Si sur le plancher l’artiste bute à trouver sa place, là haut il se révèle et découvre l’essence de son existence. A soixante mètres au dessus du sol, sur cette corde tendue entre deux promontoires, il n’a pas d’autre choix, pour rester en vie, que de s’ouvrir au monde, de s’y accorder et d’en devenir un élément.Il saisit alors que rien ne dure, que l’équilibre n’existe pas. S’il le cherche il tombe, s’il regarde ses pieds il tombe. Il comprend que seul le mouvement importe pour la vie, celui de chacune des parcelles de son corps et de son balancier, tout comme celui de la Terre autour du soleil. Ses instincts lui rappellent de surtout ne pas se figer, de ne jamais cesser d’être mobile. Ses gestes fluides et souples s’harmonisent avec tout ce qui l’entoure dans une chorégraphie unique.C’est dans l’avènement de cette lente danse poétique qu’advient la liberté. Une liberté si intense que les badauds, cloués au sol, le souffle suspendu, en reçoivent les vibrations aux couleurs de rêve et d’espoir. 
    Oscillations souvent imperceptibles mais perpétuelles. »

    Sandra Moine

    « Si j’étais magicienne… »

    • Pendant 10/15 minutes faites une écriture spontanée en vous inspirant de la phrase : »Si j’étais une magicienne, je… »-
    • Quand vous avez fini, relisez vous et soulignez 4/5 mots
    • Avec ces 4/5 mots, faites un petit poème ou texte poétique de 3/4 phrases.
    • Illustrez ce poème librement.

    Je vous souhaite plein de magie!

    Laissez la Danse vous danser!

    « La danseuse aux cheveux blancs » Emily Hawkes – 2021

    J’avais envie de vous partager mon inspiration du moment qui est la vision et le travail de Gabrielle Roth, une américaine qui a consacré sa vie au pouvoir guérisseur du mouvement et de la danse (Sa méthode: La danse des 5 rythmes.); 

    Je vous partage l’un de ses albums en déroulant cet article 

    Le mouvement libre, spontané, intuitif est une réelle ressource pour moi et en ce moment je recontacte la magie de me “laisser danser par la Danse ». 

    « Quand je danse, c’est comme si je faisais une prière. C’est comme une offrande. (…) 

    J’offre tout mon être à la danse, mes os, mon sang, mon expérience, ma souffrance.

     J’offre tout à la danse et je lui dis: Prends tout. Fais ce que tu veux de moi. Libère moi.»

    Gabrielle Roth

    Si c’est quelque chose qui vous appelle, dans mes stages “Sagesse intérieure et Créativité” et “Femme Sauvage, Femme Sacrée”, je partage quelques pratiques pour faire émerger cette magie du corps, sa puissance et son pouvoir guérisseur.

    Mais pourquoi pas donner un temps tout de suite à votre temple fait de chair et d’os avec l’un des albums de Gabriel Roth dans lequel elle vous guide (en anglais) à lâcher prise (dans l’album, il y a les mêmes morceaux sans guidance).  

    (nécessite un compte sur Spotify)

    Un retour à soi, à ses envies et besoins

    Un petit processus créatif pour se déposer quand on se sent déconnecté de nos besoins et envies de l’instant.

    • En haut d’une page, notez une ou plusieurs questions en vous inspirant de celles-ci :

    Quel est mon état intérieur dans l’instant ? Quels sont mes besoins /envies/préoccupations/ questions /difficultés etc. dans l’instant ? Qu’est-ce qui est vivant en moi dans l’instant ?

    • Avec un stylo commencez à tracer lentement à main levé un cercle de la taille d’un cd environ.
    • Continuez à repasser autant de fois que nécessaire en rond sur le trait initial pour sentir un état de détente s’installer, comme si ce geste répété vous amènerait dans un état hypnotique agréable. Respirez profondément et lentement tout en faisant ces traits de cercle répétés.
    • Tout en continuant à tracer ces traits répétés, dans cet état de détente, connectez-vous à l’une ou plusieurs des questions ci-dessus. Dès qu’une image vous vient, un mot ou autre chose, dessinez, écrivez, gribouillez etc. dans le cercle.
    • N’hésitez pas à faire plusieurs fois des allers-retours entre l’intérieur du cercle et le geste répété de traçage du cercle, jusqu’à ce que vous sentiez que vous avez déposé tout ce qui avait besoin d’être déposé ! (débordez du cercle si besoin)
    • Dans un magazine, cherchez une image/mot ou deux qui pourrait compléter ce processus et collez-les dans ou autour du cercle.
    • Écrivez vos réflexions, conclusions sur la même page ou page suivante.

    Monter en vibrations!

    Quelle époque nous vivons!!! 

    Quelle que soit la manière dont on vit cette crise planétaire et la vision que l’on en a, ce qui nous rejoint pour beaucoup d’entre nous et à des degrés divers, c’est d’être traversé par toute une ribambelle d’émotions et notamment  des émotions difficiles non constructives: des états de panique, des angoisses, de l’anxiété, du ressentiment, de la frustration, de la haine, de la déprime, du découragement, de la confusion, du désespoir etc. (1) 

    Pour vivre cette période au mieux, en m’inspirant d’auteurs, de scientifiques et de chercheurs qui sont pionniers dans le domaine de la science de la conscience (comme Joe Dispenza, Gregg Bradden, Philippe Guillemant et d’autres), j’ai appris qu’il était indispensable d’avoir une forme  « d’hygiène vibratoire” pour rester alignée, centrée, ancrée et préserver au mieux une santé psychique, émotionnelle, mentale et même spirituelle.

    Selon Philippe Guillemant, ingénieur physicien du CNRS, la peur serait la fréquence la plus basse et inversement la joie et l’amour seraient les plus hautes. 

    En m’élevant ainsi vibratoirement, j’ai pris conscience que j’avais un accès plus facile à mon être profond, à mon intuition et mon inspiration. Ce qui en résulte ce sont de meilleurs choix car je nourris un lien de co-création avec l’univers et je me laisse moins embarquée à vivre ma vie à partir de mes peurs. 

    C’est là que l’expression créative est l’une de mes alliées indispensables. Non seulement pour déposer et alchimiser les charges émotionnelles non constructives mais pour faire monter mes vibrations intentionnellement.  

    (1) je distingue bien les émotions difficiles constructives des émotions difficiles non-constructives  ex. une colère saine vs. une colère toxique/destructrice. Je pourrai écrire tout un article là-dessus mais aujourd’hui n’est pas le propos! 😉 


    Je vous invite à découvrir “La route de la joie” de la journaliste nomade Isabelle Alexandrine Bourgeois.

    Un bonne opportunité pour faire monter vos vibrations!

    C’est un documentaire qui m’a profondément émue, inspirée et remplie de joie!

    De plus, dans son narratif, elle utilise le dessin pour raconter son histoire.

    Voici une proposition créative inspirée de ce reportage:

    Faire le fil de votre vie ou une période de votre vie en représentant les moments charnières par des symboles ou des petits dessins comme Isabelle dans son documentaire!

    Je vous laisse découvrir 😉

    Jouer avec les mots

    Un processus surprenant qui m’a fait beaucoup de bien en ce matin gris et pluvieux de novembre ! Je vous le partage :-

    • Dans un magazine, découpez entre 10 et 15 mots sans trop réfléchir (mettez-vous un temps limité de 5 min si besoin)
    • Sur une page de votre journal ou sur une feuille libre, collez au hasard vos mots en laissant un espace entre chaque mot.
    • Écrivez ce qui vous vient en reliant chaque mot l’un à la suite de l’autre.
    • Décorez votre page comme ça vous inspire en dessins, collage etc.
    • Sur la page suivante, écrivez vos réflexions/conclusions/actions.

  • En vous souhaitant de belles surprises et découvertes!
  • En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies qui nous permettent de vous proposer une meilleure exprécience. En savoir plus

    X