Je suis moi et c’est bien suffisant!

Vous avez envie de vous « foutre la paix » un peu et juste prendre un moment pour vous? Voici un petit processus créatif pour vous qui m’a fait le plus grand bien!

L’objectif c’est de se lâcher la grappe un peu si jamais vous êtes du genre à vous mettre la pression 😅. (bienvenu au club si c’est le cas!)

J’appelle ce processus « l’art du moche et du n’importe quoi ! ».
C’est tout un programme, je dirai même c’est toute une déprogrammation ! 🙃

Deux options…

1) Soit vous faites votre propre « n’importe quoi », prenez tout ce que vous avez sous la main, attrapez du matériel de création que vous n’utilisez jamais, fouillez dans vos poubelles si il n’y a pas un truc à coller, gribouillez, faites des tâches, patouillez etc.

2) Soit vous suivez mon « n’importe quoi » pour vous donner l’élan si vous vous sentez bloqué devant tant de possibles ! Suivez votre élan créatif, ce déroulé est juste pour vous lancer.

  • Prenez une feuille de type aquarelle/mixed media ou un peu épaisse au format que vous souhaitez (ici c’était environ 15cmx20cm)
  • Remplissez la page de tâches de peinture (aquarelle, acrylique peu importe), séchez au sèche-cheveux.
  • Écrivez de manière sauvage, expressive, non linéaire votre phrase-mantra (ici c’est à l’encre acrylique blanche et au pinceau, je sais, ça ne se voit plus 😅) . Ça peut être ma phrase-mantra ou toute autre phrase dans la famille « je me fous la paix », ex « Je suis comme je suis », « Je suis et c’est assez » etc.! Ce qui compte c’est que cette phrase vous amène du lâcher prise, une détente dans votre corps
  • Collez un fil, ruban ou autre (j’ai utilisé du médium acrylique pour que ça se colle bien et accéléré le séchage au sèche-cheveux, mais si vous n’avez pas ça, faites avec les moyens du bord)
  • Découpez des formes dans du papier recyclé ou des chutes d’anciens dessins, pages de vieux livres (ici un losange découpé dans un vieux livre écrit en hindi)
  • Faites des « sploutch » d’encres. Laissez les gouttelettes telles quelles, soufflez dessus avec ou sans paille, et/ou vaporisez de l’eau sur les gouttes avec un vaporisateur d’eau si vous avez ça.
  • Gribouillez des trucs et des bidules au stylo bille
  • Feuilletez vos vieux magazines, laissez une image venir à vous qui pourrait représenter la phrase que vous avez choisie. Pour ne pas vous perdre dans vos magazines, mettez le minuteur à 5 min maxi. Collez l’image même si vous ne comprenez pas pourquoi vous avez choisi cette image et que vous ne faites pas tout de suite le lien avec votre phrase, ce n’est pas grave. Peut-être qu’un sens émergera par la suite.
  • Si vous avez envie, peaufinez, complétez, ajustez les éléments de votre création.
  • Au marker noir (ici du posca noir 0,7), écrivez votre phrase-mantra.

Et surtout…

Ne vous préoccupez pas du résultat, si votre mental vous dit « c’est moche, c’est nul, c’est ridicule », dites-lui « et alors ! ».
Rappelez-vous que ce qui se passe pendant le processus créatif, les enseignements, les prises de conscience, la joie de créer, les surprises, le temps que vous vous donnez pour vous et votre enfant intérieur, la découverte, l’exploration des matières, les ressentis, les associations d’idées et j’en passe… tout ça est aussi important voire plus important que de faire quelque chose de joli.
Quand vous trouvez ça joli, c’est juste la cerise sur le gâteau, donc n’oubliez pas de savourer le gâteau !

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Recevez votre cadeau !

Initiez-vous au Journal Créatif depuis chez vous, grâce à mon E-Book

« Lâcher-prise en 6 exercices »

+ 3 vidéos sur cette thématique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies qui nous permettent de vous proposer une meilleure exprécience. En savoir plus

X